Offrir une peinture

70,00 € l'unité Le baiser

diaporama je crois que j't'aime encore sur la chaine youtube

Votre panier

Le panier est vide

Download musique Bruno

Blog peinture

FIAC édition 2011

Réaction énervée à une dépêche de l'AFP du 20/10/2011.

 

fiac logoLa Foire internationale d'art contemporain (Fiac) de Paris, ouvre  ses portes cette semaine (jeudi 20) .

Apparemment le marché de l’art contemporain se joue de la crise nous dit on et se fout même carrément de la gueule de ceux qui la subissent rajouterais-je .
Chez certains galeristes et collectionneurs les tableaux valsent avec les euros comme de vulgaires actions boursières : « un tableau de l'artiste japonais Takashi Murakami est parti pour une somme "comprise entre 2 et 3 millions d'euros" …Une œuvre de l'artiste indienne Bharti Kher a été vendue 135.000 euros . Et un collier de Jean-Michel Othoniel, proposé à 80.000 euros, a trouvé preneur…» .
Wow , seul l’ esprit perverti d’un spéculateur peut imaginer qu’une œuvre puisse atteindre de tels sommets.  Quel artiste honnête peut défendre de tels niveaux de prix sans éclater de rire ?  Ok moi je veux bien vendre un de mes tableaux 500 000 €, mais j’aurais du mal à ne pas sourire.
takashi murakamiQue penser des artistes qui vendent leur travail contre seulement de quoi manger, dormir, survivre  ? Il y a des exemples célèbres. Moi je ne suis même pas connu.

Et que dire de ceci :
« François Odermatt pense que c'est le moment d'acheter en dépit de la crise. "Les gens en ont marre de se lever le matin et de voir que la bourse a encore baissé. Au moins quand tu achètes une œuvre d'art, tu en profites, tu as du plaisir" .
"Vous pouvez avoir une voiture de luxe, des diamants, si vous n'avez pas d'art sur les murs, vous êtes un plouc", assène cet autodidacte."Les collectionneurs sont des passionnés. Ils ne vont pas s'arrêter d'acheter à cause de la crise. On continue bien à manger et à boire", déclare dans un registre différent Gilles Fuchs, président de l'Adiaf, association française qui regroupe des collectionneurs.
bharti kherLaurent Dassault, habitué de la Fiac, est venu avec son épouse, Martine, son "œil" pour acheter. "Je ne peux vivre qu'entourée d'œuvres d'art", confie cette dernière. »

Bien sur que vivre au milieu d’œuvres d’art est agréable et plaisant. Mes murs sont recouverts de peintures géniales peu chères d’artistes méconnus et  passionnants. Mais quelle vulgarité  que de mélanger son  gout pour l’art et l’étalage de sa richesse avec autant de snobisme!

Pouah !

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir